Assemblée générale 2020

BOULOGNE SUR MER, le 17 Février 2020

L’Assemblée Générale de la section de  l’U.N.R.P de Boulogne sur mer – Berck – Le Touquet s’est déroulée le Février 2020 à le Portel.
On comptait 43 participants et nous disposions de 21 pouvoirs. L’Assemblée pouvait donc statuer en toute légalité.
Léon MAGNIER Président de la Section accueillait et remerciait tous ceux qui avaient répondu à l’invitation : nos collègues, nos veuves, et quelques non adhérents.
Il remerciait également nos amis de l’A.N.R des postes et de L’U.N.R. de la Gendarmerie, fidèles chaque année
Le Bureau National de l’U.N.R.P était représenté par Marcel OUVRY. On a regretté l’absence de la venue habituelle du représentant de l’U.N.S.A du Commissariat de Boulogne-sur-mer

MINUTE DE SILENCE

Il a été rendu hommage à notre camarade Jean Baptiste PORQUET disparu subitement en août 2019. Il tenait la trésorerie de notre Association depuis des lustres et avec le sérieux qu’on lui connaissait.

LECTURE DU PV DE L’ASSEMBLEE 2018

Lecture faite par Gérard HOCHART, Secrétaire Administratif de notre Section

COMPTE RENDU MORAL

Lecture faite par Léon MAGNIER Président de Section : On constate, début 2020 une stagnation du montant de nos retraites, alors que de nouveau, les prix augmentent dans tous les domaines. Tous les retraités subissent les effets d’une crise qui perdure et qui ne favorise que le grand capital. Ainsi en 2019 on nous annonce que les actionnaires du CAC 40 ont augmenté leurs bénéfices de 12.3 %. Là il s’agit de milliards d’euros, comparé au 0,3 % d’augmentation de nos pensions, c’est de la rigolade. Y’en a marre !
Cette semaine encore, on nous annonce l’augmentation des péages d’autoroutes, tout bénéfice pour les actionnaires et …. BAISSE DES A.P.L. Mais qui perçoit les A.P.L, pas des nantis, non plus les étudiants qui n’en peuvent plus.

Mais sachez que toutes ces réformes que nous subissons sont prévues depuis de longue date, et que ce programme de réforme de l’état doit s’appliquer jusqu’au bout : baisse constante des effectifs, mobilité, primes, perte de spécificités professionnelles et sociales. Déclin social, méritocratie, stationnements et radars à des groupes privés non assermentés.

Quelques jours après le Brexit on apprend que l’Angleterre va recentraliser, la France au contraire décentralise jusqu’à démolir ce qui fonctionnait.
Ne croyez pas que nous retraités n’avons pas de soucis à nous faire. Nos statuts sont devenus dérisoires. On a déjà subi l’annulation des articles 15 et 16 et ce n’est pas fini.

On veut créer une Caisse Nationale de Retraite Universelle qui engloutirait tous les régimes, mais on constate qu’il n’y a aucune représentation des retraités dans les instances de contrôle de cette Caisse. Il a été démontré une ségrégation des retraités dans un état de droit comme la France. Une requête a été adressée à ce sujet à Monsieur TOUBON défenseur des Droits et une plainte a été déposée auprès du C.S.A.
Les retraités demandent à faire valoir leurs droits et l’accès à la parole publique et à l’image publique.
Ils ne veulent plus être présentés comme des personnes sans intérêt qui coûtent chers à la société.
A signaler qu’un groupe de défense des retraités (32 associations et groupements) a pris les choses en main.

Les réformes actuelles sur les retraités démontrent que leur application pourra être préjudiciable en ce qui concerne les pensions de reversion. Le groupement des différents régimes en un seul régime universel amènera certes des gagnants, mais aussi des perdants. « Méfions nous et restons unis »

Les retraités de la Police continueront à se battre pour un monde meilleur, pas seulement pour eux mais pour leurs enfants et petits-enfants Plus que la question « quelle retraite » est la question « quelle société pour demain» Merci à tous.
PV adopté à l’unanimité

COMPTE RENDU FINANCIER

Présenté par Ghislain DEMAREST nouveau trésorier qui remplace Jean Baptiste PORQUET (décédé) le compte rendu positif de la Commission de Contrôle a été adopté à l’unanimité.

CHANGEMENT STATUTAIRE

Lors de la convocation de l’Assemblée Générale, il avait été annoncé : « En cas de dissolution de la Section de l’Union Nationale des Retraités de la Police Boulogne-sur-mer – Berck – le Touquet, la somme restante en caisse sera redistribuée aux veuves adhérentes à la Section »

Mis au vote, cette règle a été adoptée à l’unanimité.

MUTUELLE INTERIALE

Dans les questions diverses revenait à nouveau la Mutuelle Intériale : ça y est ! En 2004 je payais 114,85 € mensuel en 2010 :152,05 € et en 2020 : 246,85 € nos retraites n’augmentent pas au même rythme.
Nous demandons que les états qui nous sont transmis, soient aussi clairs que ceux établis pour les docteurs ainsi que pour les pharmaciens.
Les retenues sur remboursements doivent être claires et correspondre aux relevés bancaires.
On demande que ces états centralisent les remboursements du régime obligatoire (RO) et la Mutuelle.

ELECTION DU BUREAU

Nous remarquons une nouvelle fois qu’aucune candidature n’a été enregistrée.

Le Bureau a donc été recomposé ainsi :

Président : Léon MAGNIER
Vice-Président : Jean Michel WERQUIN
Secrétaire administratif Gérard HOCHART
Secrétaire Adjointe Mireille VERDIN
Trésorier Ghislain DEMAREST
Trésorier Adjoint Jean Marie COUPIGNY

Commission de contrôle :

Jean DACHER et Serge VERBECQ

PRISE DE PAROLE par Marcel OUVRY du Bureau National

Marcel nous fait un exposé des revendications et du travail du Bureau National. Il nous fait part également de l’importance de remettre sur pied la 2éme région U.N.R.P. Une réunion à ce sujet est prévue le 27 février, date à laquelle notre Section participera.
Léon MAGNIER déclare qu’il est également invité et qu’il participera le 29 février à une réunion à Berck organisée par l’Union Départementale des sous-officiers en retraite du Pas de Calais

REPAS DE CLOTURE

A la fin de l’Assemblée Générale, un verre de l’amitié a été offert aux participants
Nous étions 38 personnes lors du repas organisé sur place. Quelle ambiance, accordéon, guitare et tout le répertoire de Michel SARDOU chanté par l’organisateur du restaurant. C’était vraiment bien, les absents ont eu tort.

Le Président du Bureau Local.
Léon MAGNIER

Laisser un commentaire